Tous les articles taggés : Corse

Fleurs maquis corse lanantaiseaparis

Machja, fleur de maquis … • Corse

  Hier je vous parlais verveine, Provence, karité, … des odeurs qui évoque pour moi le Sud et principalement la Corse. Comme j’en reviens le reflex chargé de photos je me suis dis que j’allais vous présenter une autre facette de la Corse, car oui ce n’est pas que les plages, la charcuterie et le rosé… Non, c’est aussi le maquis, les odeurs et les plantes surtout en juin où le maquis est encore en fleurs ! .MYRTE. Hum … avant tout ça m’évoque la liqueur, la Torra cette bière ambrée à base de myrte ou encore la confiture et mes tartines du matin… Mais depuis les temps anciens la myrte est utilisé en Méditerranée pour aromatiser le gibier et les viandes grasses. Les baies sont appréciées pour leur goût proche de celui du genièvre et les feuilles de celui du romarin. Les branches ajoutées aux braises répandent une odeur très agréable dont les pièces de viande rôtie s’imprègnent. Les feuilles prises en infusion ont des propriétés astringentes et digestives, utilisées pour combattre la diarrhée …

corse Portigliolo lanantaiseaparis

Escapade à … Portigliolo (Corse)

  Si vous me suivez un peu sur Instagram vous n’avez pas pu le louper, je reviens d’une semaine en Corse… Et comme à chacun de mes séjours j’aime vous présenter un lieu d’exception ! Après l’Ermitage de la Trinité, Porto-Vecchio ou Bonifacio, j’avais envie de découvrir un autre lieu de rêve autour de Figari. Cette fois grâce à un site internet découvert juste avant mon départ, http://www.france-voyage.com, j’ai décidé de mettre le cap sur le Golfe du Valinco, à quelques kilomètres de Sartène : La plage de Portigliolo. Voilà une des plus longue plage de Corse, près de 4km. Magnifique, eau claire, sable fin et un doux dénivelé qui plonge lentement dans la mer. Nous avons pieds pendant près de 100m. Malgré un petit club nautique, elle reste tout de même très sauvage et la rivière Rizzanese se jette en son milieu. • • •  Une bonne adresse où … manger U Livanti Déjeuner les pieds dans l’eau c’est un rêve qu’il est bon réaliser, la plage de Portigliolo s’y prête parfaitement. Ici produits frais, spécialités de poissons. Une …

La Nantaise à … Bavella (Corse)

Et voilà, pour ceux qui suive la page Facebook de La Nantaise, je reviens d’une semaine de congés…Mais où me direz-vous ? Et bien… en Corse ! Et comme à chaque séjour en Corse donc nous avons découvert de nouveaux charmes de l’île de Beauté. Là encore, je ne vais pas vous faire 10 pages de guide du routard Corse, mais je vais partager avec vous 1 ou 2 (gros) coups de cœur : • • •  Une bonne adresse où … manger Le restaurant Les Aiguilles de Bavella Le plaisir de déjeuner à ce restaurant ce mérite, et oui pas d’erreur le col de Bavella culmine bien à 1218m d’altitude et la route qui y mène se respecte : longue et tortueuse mais magnifique… Nous arrivions du Sud, la route de Bonifacio, environ 2h de route de montagne où s’enchaîne vue sur la mer, foret de l’Oespedale, lac et barrage, et enfin la magnifique vue sur les Aiguilles de Bavella.14h, le col est enfin à nous et après une bouffée d’air pure la faim se fait sentir…Nous rentrons dans ce joli …

La Nantaise à … Porto-Vecchio (Corse)

Cet été une nouvelle fois nous avons profité de la douceur du Sud-Corse… Enfin douceur… pour la première fois depuis que j’ai découvert l’île la météo n’a pas été douce que d’habitude et nous avons eu plusieurs jours de pluie comme le montre la photo de Palombaggia, et les températures étaient beaucoup moins élevées que d’habitude ! Mais pour ne pas briser vos rêves je préfère vous montrer des photos sous le soleil… Cette fois-ci on a beaucoup profité de Porto-Vecchio. La ville est divisée en deux parties bien distinctes, le bas récent avec les marais, le port et les zones commerciales et la Haute Ville pleine de charme, dédale de petites rues animées le soir. Mon coup de cœur va évidemment à la Haute Ville, l’ancienne citadelle construite par les Génois en 1539 est à présent détruite mais il reste toujours cinq Bastions à visiter et la Porte Gênoise. Faites un tour par ces petites rues qui font le charme de la ville le Cours Napoléon, Rue de la Porte Gênoise, Place Ste Croix …

La Nantaise à … l’Ermitage de La Trinité (Corse)

Si vous lisez le Guide du Routard, à Figari il est noté « a pour seul intéret son aéroport ». Même si je suis totalement en désaccord je me dis « tant mieux », qu’il en soit ainsi, pendant ce temps nous restons tranquille pendant nos vacances. Et bien oui, Figaraise par alliance je suis chauvine et j’aime profiter calmement de la beauté des environs… et garder ces petits bonheur pour moi ! Lors de ma dernière visite j’ai découvert l’Ermitage de La Trinité, sur la route de Bonifacio. Depuis la route N196 ce n’est qu’un petit point en hauteur et on se demande comme on peut bien y accéder. A 200m d’altitude l’ermitage est accessible en voiture ou à pied pour les bons marcheurs.  Ce site délimité par sept impressionnantes stèles de pierre ornées d’une croix était autrefois le cadre d’une procession religieuse, accueillant encore aujourd’hui un pique-nique rituel, chaque lundi de Pâques. Fréquentés dès la préhistoire, ces lieux voués à la contemplation abritent un couvent, une chapelle l’Oratoire « Notre-Dame de Tibhirine » et un sanctuaire, érigés …

La Nantaise à … Bonifacio (Corse)

 Pélerinage des pinzuttu : Bonifacio Ah la Corse ! Quel bonheur ces 10 jours !Ca ne s’explique pas, ça ne s’écrit pas, ça ne se raconte pas… ça se vit simplement … Mais bon je vais être un peu sympa aujourd’hui et je vais tout de même un peu partager ! Cette fois, je vais vous parler de Bonifacio, à l’extrême pointe sud de la Corse. C’est une ville riche en histoire aujourd’hui divisée en 2 partie, le port et la citadelle fortifiée… Les fouilles montrent que la baie fut occupée dès l’époque néolithique, ensuite les traces de refondation se situe entre 828 et 833 par Boniface II de Toscane qui lui donna son nom actuel. Le roi Alphonse V d’Aragon, maintint en 1420 un siège pendant cinq mois avant de baisser les armes face à l’intouchable cité qu’était Bonifacio. Bonifacio a subi au cours des siècles de multiples attaques, mais la plus terrible fut celle de la peste qui en 1528 fit plus de 4 300 morts dans la cité qui à cette époque comptait …

La Nantaise à … Sartène (Corse)

« la plus corse des villes corses » selon Merimée C’est mon coup de cœur ! Sartène Déjà pour y accéder le paysage est magnifique, la montagne d’un côté et la mer de l’autre. Sans oublier le Rocher de Roccapina, ce célèbre rocher au lion sculpté naturellement dans la pierre. Ville nichée en plein de cœur de la montagne, il faut la mériter pour y accéder. Perchée en amphithéâtre sur les pentes du Monte Rosso, Sartène domine la vallée du Rizzanese de ses hautes maisons de granit gris. On entre à Sartène par le pont de la Scaledda, au pied de la vieille ville, construite sur d’énormes blocs rocheux. L’histoire de Sartène a toujours été agitée : luttes des paysans de la montagne contre les gros propriétaires terriens, luttes au XIXe siècle entre les habitants des quartiers du Borgu et ceux de Sant’Anna (Sartenais de souche), mais aussi de nombreuses vendetta. A Sartène, un seul conseil : laissez-vous vous perdre dans les rues ! La grande Place de La Libération qui est la place principale avec la mairie, qui …