livres & magazines
4 commentaires

"Sur les traces de la Bièvre Parisienne" Edt Parigramme

Vous connaissez la Bièvre ?

C’est « ma » rivière Parisienne… J’habite le 5ème arrondissement comme vous le savez et son fantôme coule sous mes pieds, car oui la Bièvre n’est plus !
Elle prend sa source à Guyancourt et se jette dorénavant dans les égouts de Paris. 
Depuis 1912, la Bièvre, qui était jusqu’alors la deuxième rivière parisienne et courait à travers les 13e et 5e arrondissements, est recouverte sur toute la longueur de son parcours urbain.

Au XIIe siècle, venant de Saint-Médard, la Bièvre traverse le faubourg Saint-Marcel et les terres de l’abbaye de Sainte-Geneviève, serpente au milieu de marais (entre la rue Poliveau et la rue Buffon actuelles) et se jette dans la Seine au niveau du pont d’Austerlitz. 
Historiquement, la rivière est détournée de son confluent naturel, la Seine, au niveau de l’actuel Jardin des Plantes pour alimenter l’ancienne abbaye Saint-Victor, située à l’extérieur de l’enceinte de Philippe-Auguste : la poterne de passage sous l’enceinte existe toujours (visite un mercredi par mois) sous le bureau de poste sis au coin de la rue des Écoles et de la rue du Cardinal-Lemoine, à –10 m, altitude 17 m, ce qui donne une idée de l’érosion de la montagne Sainte-Geneviève. L’exutoire de la rivière se trouvait alors rue de Bièvre (Paris 5e). Ce canal « victorin » a progressivement été éliminé, ce n’était plus qu’un égout.

Bref, vous l’aurez compris, cette rivière est bien mystérieuse tout en faisant partie intégrante de la vie de Mouffetard. Et j’ai découvert ce livre « Sur les traces de la Bièvre Parisienne »

Encore un très bel ouvrage paru chez Parigramme où l’on apprend à connaitre l’histoire de cette rivière et les métiers qui l’entouraient, les raisons de sa disparition et la restitution quartier par quartier, comment elle est sous vos pieds !
Un beau dimanche de printemps, il sera votre complice idéale pour une balade dominicale sur les traces de la Bièvre.

Sur les traces de la Bièvre Parisienne
Editions parigramme  –  renaud gagneux & Jean Anckaert
septembre 2002 – 153 pages
22€

4 commentaires

  1. J'ai fait une petite partie de ce parcours en suivant les médaillons de la Bièvre. C'est vraiment une chouette balade.

    J'aime

Laisser une bafouille ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s