livres & magazines
Laisser un commentaire

"Passages couverts de Paris" Edt Massin

A Paris nous comptons aujourd’hui près de 25 passages couverts.
Historiquement la plupart des passages couverts furent construits dans la première moitié du XIXe siècle, afin d’abriter une clientèle aisée des intempéries et de proposer le plus souvent un ensemble de commerces variés. Paris comptera jusqu’à 150 passages couverts dans les années 1850 et exportera le modèle vers plusieurs autres villes en France puis à l’étranger à la fin du XIXe siècle siècle. La quasi-totalité des passages couverts se trouve sur la rive droite de la Seine, à l’intérieur des limites de Paris avant son extension de 1860, principalement près des Grands boulevards, c’est-à-dire dans les zones drainant la clientèle aisée à l’époque de leur construction sur un axe allant de la Bourse au Palais Royal.
Lors d’une visite guidée [L’énigme des Passages Couverts] le mois dernier j’en ai découvert quatre, j’ai plongé dans un monde magique hors du temps et j’ai voulu en apprendre plus. Je suis tombée sur cette petite perle de livre.

Ce livre après nous avoir fait un bref résumé de l’histoire et de l’architecture des passages couverts, nous présente 20 de ces passages encore existants arrondissement par arrondissement.
Agrémentés de magnifiques photos chacun des passages couverts est passé au peigne fin, taille, date de création, horaires d’ouverture, et aussi présentation, « l’annuaire » des boutiques à voir et des portraits de commerçants des passages.
On apprend notamment que le plus ancien est le Passage du Prado (10e arr.) ouvert en 1785, que le plus grand est le Passage du Caire (2e arr.) long de 360m.
Et aussi des anecdotes …
Saviez vous que la Galerie Vero-Dodat tient son nom des deux charcutiers qui l’ont créé ? ou encore que l’Hôtel Chopin (Passage Jouffroy) porte ce nom en hommage à Frédéric Chopin qui y rencontrait sa maîtresse George Sand ? ou encore que les Galeries du Palais-Royal étaient dans les années 1780 un lieu de débauche ?
Un livre bourré d’informations, qu’on devrait tous avoir dans nos bibliothèques pour en apprendre plus sur ces passages parfois oubliés et pourtant tellement magnifiques.
Enfin, n’oubliez pas que le plus beau passage couvert date de 1843 et n’est pas à Paris mais … [ici].





Passages couverts de Paris
Editions massin  –  Sybil Canac & Bruno Cabanis
octobre 2011 – 191 pages
24.90€

Laisser une bafouille ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s