• ... est une geekette girly •
6 commentaires

"Ciel de Paris" • Restaurant (15e)

Tout commence par un « banal » concours auquel on participe « En octobre, Jouez et gagnez avec le centre commercial Montparnasse » … et qu’on oublie en se disant « c’est pas pour moi, j’ai jamais de chance, je ne gagne jamais rien ».
Puis un email, me disant que « le Commercial Montparnasse et Le Ciel de Paris ont le plaisir de vous annoncer que vous êtes l’heureuse gagnante du jeu Facebook » et la réception de 2 invitations …

2 repas choix menu balcon 
1 coupe de champagne par personne 
½ bouteille de vin par personne
½ bouteille d’eau 
café 
[d’une valeur de 179€]
Et enfin aujourd’hui et bien c’est le grand jour, le rêve devient réalité… j’ai réservé pour notre dîner au Ciel de Paris, le restaurant du 56eme étage de la Tour Montparnasse… 200m du sol… 38 secondes …

A l’accueil un maître d’hôtel qui nous accompagne à notre table puis le serveur absolument charmant qui nous  propose une coupe de champagne en apéritif, le menu lui est déjà à notre table…

Avant de faire notre sélection nous admirons les lieux, nous en prenons plein les yeux… c’est magnifique !
Cette vue ! Exceptionnelle !
Par la baie vitrée pleine vue sur la Tour Eiffel toute dorée…
On poursuit notre découverte et on reconnait également la Grande Roue des Tuileries, la Défense, les Invalides, l’Arc de Triomphe… magnifique !
A l’intérieur aussi c’est beau… de la jolie moquette beige, des fauteuils en cuir beige pivotants et sur la table des verres Luigi Bormioli. Au plafond des pastilles de lumières très moderne, l’ensemble est rafiné, design mais presque cosy.

Même si c’est un bonheur pour les yeux et que je pourrai passer des heures à admirer le décor,  on est également là pour déguster !
Alors consultons de plus près ce menu… notre choix s’impose vite à nous, en entrée foie gras de canard au pineau des Charentes, condiment de pommes aux fruits secs pour monsieur et coeur de saumon rémoulade de choux fleur, sauce safranée pour moi.
Suivi de Quasi de veau moutarde violette de Brive écrasé de pomme de terre ratte du Touquet pour monsieur et Marinière de pétoncles et de Rouget parfum au thym frais pour moi.
Et ensuite Crème Brûlée à la Vanille Bourbon pour monsieur et Minestrone de fruits frais sorbet Basilic pour moi.
Pour terminer café et thé. Et quel thé, une bonne infusion à la menthe du Palais des Thés.

Et pour accompagner ce menu, une bouteille de Sancerre «Les Collinettes» domaine Mellot. Sublime !

Evidemment tout est absolument délicieux ! Tout est très fin, élaboré et rafiné, des produits de qualité sans être trop moderne. Un très beau mélange.

La Tour Montparnasse

La Tour Montparnasse est l’un des témoignages les plus marquants des Trente Glorieuses, ces années de forte expansion économique, de 1945 jusqu’au premier choc pétrolier (1973), l’année même de son inauguration. Edifiée sur l’emplacement de l’ancienne gare Montparnasse, elle dresse ses 58 étages au cœur de la rive gauche, comme le point d’orgue du réaménagement d’ensemble du secteur, dans le prolongement de l’axe créé par le Palais de Chaillot, le Champ de Mars, l’Ecole militaire et la Tour Eiffel. Comme cette dernière, elle est un autre repère de l’espace urbain. Du haut de ses 210 mètres, la vue sur Paris et au-delà – jusqu’à 40 kilomètres par temps clair – y est exceptionnelle.  

Le Ciel de Paris 

Le restaurant peut accueillir 145 convives répartis, comme au théâtre, sur un parterre face aux grandes baies vitrées et sur un balcon avec un petit salon attenant de 28 couverts. En mai 2012 le restaurant fait peau neuve. Le nouveau décor du Ciel de Paris est signé Noé Duchaufour-Lawrence, qui l’a imaginé troublant et intemporel : Paris Grand Écran. Un spectacle vivant dont la Ville-lumière est la vedette. Chaque élément de la scénographie participe de la cohérence recherchée : le bar-galet poli par la lumière avec ses assises caramel ambré et ses matières texturées aux teintes sourdes, impose sa magie dans une vision vaporeuse. Il sera naturellement dédié au champagne, dont l’effervescence est signe de conquête mais toujours symbole de joie et de fête : « Paris est une fête », disait Ernest Hemingway – « A Moveable Feast (une fête mobile) »  

La Cuisine 

Au piano depuis 2001, Christophe Marchais, 40 ans. Il a également cuisiné à « La grande Cascade » à Paris, « le Louis XV » à Monaco et au « Bellagio » à Las Vegas. A la pâtisserie depuis 2006 Baptiste Methivier, 30 ans.

Source : http://www.cieldeparis.com

Merci à l’Agence Meliatis, à la Galerie Montparnasse et surtout au Ciel de Paris pour cette très bonne soirée.


Le ciel de paris

Tour Maine Montparnasse – 56ème étage
33, avenue du Maine – 75015 Paris
Infos  :   français   //   rafiné – gastronomique – panorama
Accès :   Ligne 4, 6, 12, 13. montparnasse-bienvenüe

6 commentaires

  1. whouaaa magnifique la vue… je crois que je serai prête à combattre ma peur du vide pour aller dîner sous le ciel de Paris… ok les assiettes me tentent bien aussi😉

    J'aime

  2. Choisi le menu balcon, tu ne seras pas contre la baie vitrée !
    Et oui ça vaut le coup (et pourtant j'ai aussi le vertige et je ne suis pas à l'aise dans un ascenseur)

    J'aime

Laisser une bafouille ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s