• PARIS • livres & magazines
2 commentaires

"Rose" et le VIè arr. de Paris des années 1860


Vous connaissez Rose ?
Cette femme qui se bat pour conserver son patrimoine, ses souvenirs, ceux de son mari décédé. Cette femme qui ne veut pas laisser ses mémoires partir en fumée.

Rose vous pouvez la rencontrer dans le fabuleux roman de Tatiana de Rosnay.
Au coeur du VIème arrondissement des années 1860, Rose écrit chaque jours à son mari décédé pour lui faire partager la tristesse de son quotidien, la rencontre de nouveaux amis, la vie du quartier, mais aussi se remémorer la vie en sa compagnie et surtout le dévoiler ce qu’elle n’a jamais osé lui dire…
A travers les lettres nous découvrons cette femme mais nous découvrons aussi le Paris du XIXè, sa vie Rue Childebert, les balades au Jardin du Luxembourg, l’Eglise St Sulpice, et surtout l’horrible naissance du boulevard Saint-Germain !
Un roman touchant et beau dans le Paris d’antant, la période des grands chambardements orchestré par Haussmann… Pour nous, enfants du XIXè siècle, la construction de ces grands axes est bien mystérieuse mais pour Rose Bazelet ça signe le dernier tournant de sa vie…
Pourtant, cette histoire nous fait découvrir un Paris oublié qui n’est peut-être pas si lointain et étranger…

  
 

Paris, sous le Second Empire. Des centaines de maisons sont rasées et des quartiers réduits en cendres. Alors que le vieux Paris s’effondre sous les ambitions du baron Haussmann, de nombreux Parisiens protestent sans parvenir à infléchir les ordres d’expropriation. Dans sa maison de la rue Childebert, à l’ombre de l’église Saint-Germain-des-Prés, Rose Bazelet mène une vie paisible, rythmée par la lecture du Petit Journal, les visites à Alexandrine, sa locataire et amie fleuriste du rez-de-chaussée, les soins de Germaine et Mariette ses domestiques dévouées. Jusqu’au jour où elle reçoit une lettre de la préfecture, la sentence tombe : le tracé du boulevard St Germain passe par chez elle, rue Childebert. Liée par une promesse faite à son défunt mari, Armand, Rose ne peut envisager de quitter la demeure familiale. Déterminée à résister jusqu’à son dernier souffle, elle confie à Armand, son amour disparu, son combat quotidien. De lettres en lettres, elle replonge dans son passé et dévoile peu à peu un secret qu’elle a gardé pendant plus de trente ans. Dans ce roman épistolaire, Tatiana de Rosnay nous entraîne au coeur d’un monde où les petits métiers, herboriste, relieur, chiffonnier fleurissaient, et dont il ne reste que les vestiges. Tandis qu’une page de l’Histoire se tourne, Rose devient le témoin d’une époque et raconte le traumatisme suscité par ces grands travaux d’embellissement. Entre introspection et rédemption, ces lettres rendent hommage au combat d’une femme seule contre tous. Dans cette ode à la capitale, les maisons regorgent de secrets et les murs sont imprégnés de souvenirs.
Si vous désirez en apprendre plus sur l’univers de Rose, rendez-vous sur le site qui lui ai dédié : http://www.tatianaderosnay-rose.com/
Vous découvrirez précisément où la maison a été rêvé, comment était le quartier à l’époque, où Tatiana de Rosnay a puisé ses sources, comment est née l’histoire…

Rose
Edt Héloise D’Ormesson –  Tatiana de rosnay
mars 2011 – 247 pages
19€

2 commentaires

  1. Mon « billet » n'est pas très construit sur le fond de l'histoire pour garder l'intrigue…
    Si tu aimes Paris, les histoires de quartier, je te le conseille. Tu me diras ce que tu en as pensé !

    J'aime

Laisser une bafouille ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s