• PARIS • sorties & curiosités
Laisser un commentaire

[EXPO] Patrick Faigenbaum • Musée de la Vie Romantique

Ce week-end je suis allée voir au Musée de la Vie Romantique voir l’expo « Photographies, Paris proche et lointain » de Patrick Faigenbaum avec une amie. Se fut une double découverte car :
1. Je n’étais jamais allée au Musée de la Vie Romantique
2. J’ai découvert Patrick Faignebaum

Déjà, c’est Paris ! Biensur ! Et c’est une expo photo ! Bien !
Ce que dit la présentation :

Pour cette exposition, Proche et lointain qualifient à la fois une géographie et une biographie. Patrick Faigenbaum, parisien de naissance, vit encore dans la capitale. Les lieux les plus proches sont ceux de l’intimité familiale : entre autres, un extraordinaire ensemble de portraits de la mère de l’artiste, des vues du quai de la Loire… Le lointain géographique se distribue selon les quatre points cardinaux du territoire métropolitain (dont Montreuil, Nanterre, Saint-Denis, Rungis), avec un accent particulier sur l’axe historique (les terrasses de Saint-Germain-en-Laye). Le lointain biographique est présenté dans un prologue qui rassemble, sous le titre « Rue Michel-Chasles », les images les plus anciennes de l’artiste, restées inédites jusqu’à ce jour. » (Jean-François Chevrier)

… Du moins c’est ce qu’on nous annonce !
J’avoue être assez perdueaprès avoir vue cette expo car je ne m’attendais pas du tout à ce que j’ai vu. Je pensais voir des photos en noir et blanc, des paysage de Paris, … un peu à la Doisneau et bien non !
Je n’ai surement pas la fibre artistique, je n’ai pas su rentrer dans les émotions que voulaient nous faire partager l’artiste me direz-vous peut-être aussi… Mais personnellement la plupart des clichés m’ont un peu écœuré ou perturbée les autres me paraissaient tristes, voir glauque pour certains. Et je ne suis pas parvenue à rentrer dedans.



Une petite note sur les lieux…

Le Musée de la Vie Romantique, c’est l’ancienne maison d’un artiste Ary Scheffer (1795-1858), peintre d’origine hollandaise arrivé à Paris en 1811 il s’est installé en juillet 1830 dans cette propriété toute patricienne dans le nouveau quartier de La Nouvelle Athènes au n° 7 de la rue Chaptal (actuel n° 16).

Agrémentée d’une serre et d’un jardin, cette propriété qu’Ary Scheffer loua pendant près de trente ans, fut achetée à sa mort en 1858 par sa fille unique Cornélia Scheffer-Marjolin. 
En 1956, la maison est vendue à l’Etat pour un montant symbolique, afin qu’y soit établie une institution culturelle. Après avoir accueilli un centre universitaire d’enseignement et de recherche consacré à l’étude des sons et des couleurs sous la direction de leur cousin Olivier Revault ds’Alonnes, les époux Siohan entreprennent en 1980 des démarches afin de créer dans l’ancienne demeure du peintre « une institution culturelle à dominante muséographique ». L’Etat remet alors la gestion de l’immeuble à la ville de Paris en 1982 pour une durée de 18 ans.
Ouverte en 1982, cette annexe du musée Carnavalet prend ainsi brièvement le nom de « Musée Renan-Scheffer ». Peu après, une nouvelle muséographie est lancée, mettant en valeur dans les bâtiments rénovés sous la conduite de Jacques Garcia, de nombreux souvenirs de George Sand. Le musée prend en 1987 l’appellation de « Musée de la Vie Romantique ».

 

Musée de la Vie romantique
Hôtel Scheffer-Renan
16 rue Chaptal – 75009 Paris
Tél. : 01 55 31 95 67
Tarif plein: 7€

Laisser une bafouille ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s